Accueil / Témoignages / Témoignage : Stéphane Braye, praticien en shiatsu, reiki, et énergétique traditionnelle chinoise

Témoignage : Stéphane Braye, praticien en shiatsu, reiki, et énergétique traditionnelle chinoise

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes

Je m’appelle Stéphane Braye. Originaire de la campagne occitane, je suis revenu au pays après avoir un peu vadrouillé en France et à l’étranger (Australie, Canada, …). Je vis maintenant en couple dans la ville de Toulouse.

Parlez-nous de votre activité actuelle de thérapeute alternatif

Je suis praticien en shiatsu, reiki, et énergétique traditionnelle chinoise. Je travaille en cabinet sur Toulouse depuis moins d’un an suite à une reconversion professionnelle. J’accompagne les gens vivant une situation difficile (accidents de la vie, troubles de la santé, maux du quotidien, …) par le toucher et une présence bienveillante.

Comment s’est déroulée votre reconversion ?

A l’adolescence, je me suis découvert la capacité de soulager les gens avec les mains. Un peu perdu, j’allais demander conseil à une thérapeute de ma verte campagne qui m’apporta quelques réponses et me fit découvrir le shiatsu et la médecine chinoise.

Quelques années plus tard, le reiki entra dans ma vie. J’ai été formé par une amie et eu le plaisir de pratiquer de manière non professionnelle pendant de nombreuses années.

Parallèlement à ces expériences, je devenais ingénieur en énergie et environnement puis commençai une carrière dans le secteur du bâtiment. Un métier intéressant et prenant, mais avec une dimension humaine assez réduite. Le shiatsu revint dans ma vie un peu par hasard, et j’entamai une formation de praticien en cours du soir et du week-end. A la fin de cette formation et suite aux agissements d’un patron un peu véreux, mon entreprise fut liquidée et je passai par un licenciement économique.

C’est là que se présenta à moi l’occasion de changer de vie, et de faire de l’humain une priorité. J’eus l’impression que l’univers avait placé ses pions un peu malgré moi et m’appelai maintenant sur la voie du thérapeute. Après un moment de réflexion, je décidai de répondre positivement à cet appel et m’installai sur Toulouse dans un cabinet partagé.

Comment vous êtes-vous fait connaître en tant que thérapeute ?

J’essaye de me faire connaitre par tous les moyens possibles pour pouvoir pérenniser mon activité. Cela passe donc par le bouche à oreille, des événements dans des magasins bio ou spécialisés, la participation dans des salons, et une présence en ligne via facebook et mon site internet. Je prends notamment plaisir à écrire des articles de vulgarisation de la médecine chinoise sur mon blog. Mon activité continue de se développer petit à petit, comme mon plaisir à m’investir dans ce métier.

Les points positifs du métier de thérapeute alternatif selon vous ?

Être praticien en shiatsu est un métier très complet, il y a du contact d’humain à humain, sans filtre ni barrière. Quand on demande à quelqu’un comment ça va, il répond franchement ! Il y a aussi un aspect manuel très plaisant, on met de l’énergie à la tâche, on y investit de la chaleur et du mouvement. Mais il y a aussi un côté réflexion assez poussé : il faut rechercher les causes du mal être et établir une stratégie thérapeutique. La mettre à l’épreuve, l’adapter et la faire évoluer…

L’aspect le plus plaisant est sans aucun doute ce sentiment de libération et de lâcher-prise que l’on peut voir dans le regard des personnes que l’on accompagne.

Les difficultés principales que vous avez rencontrées ?

Il y a quelques difficultés dans le quotidien du thérapeute alternatif, et en premier celle de la solitude. Nous ne faisons équipe qu’avec une seule personne, celle que l’on reçoit. L’autre difficulté est l’incertitude de l’avenir, difficulté que nous partageons avec beaucoup de professionnels indépendants. Enfin, l’autre difficulté que je rencontre est de savoir communiquer et se faire connaitre quand on a pas la fibre commerciale… Tout cela peut être surmonté avec un peu de curiosité et beaucoup de motivation !

 Vos conseils pour les aspirants thérapeutes ?

Un conseil : si vous vous sentez prêt à prendre en charge quelqu’un et l’accompagner dans son mieux-être, lancez vous ! C’est un métier très gratifiant et qui vaut la peine de tenter sa chance.

Partagez avec nous vos projets, vos rêves en rapport avec votre activité ?

Mon plus grand rêve serait d’intervenir dans les hôpitaux et dans le milieu médical comme c’est parfois le cas dans quelques grandes villes de France et d’Europe. On voit la médecine chinoise, notamment le Qi Gong et le shiatsu, s’introduire peu à peu dans certains services pour les malades atteints du cancer, de maladies auto-immunes et autres.

Quelques mots sur Omyzen ?

Omyzen a un contenu très intéressant, utile, et qui fait écho avec ma vie de tous les jours. Ma seule attente est que cela continue 🙂

Merci de me permettre de partager avec la communauté Omyzen.

 Un lien vers votre site ou compte facebook ?

www.toulouseshiatsuki.fr  ou sur FB @stephane.shiatsuki

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

x

Lisez aussi

Une personnalité dite addictive, ça n’existe pas. Voici pourquoi

Une personnalité dite addictive, ça n’existe pas. Voici pourquoi Machine à sous. ...