Accueil / Réflexologie / La réflexologie plantaire, un soin de bien-être millénaire

La réflexologie plantaire, un soin de bien-être millénaire

Image d'une séance de réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire permet de stimuler les capacités d’auto-régulation du corps.

« Là où se trouvent tes pieds commence le voyage ». Ainsi parlait Lao Tseu.

En effet, avec ses 7200 terminaisons nerveuses raccordées à toutes nos fonctions biologiques, les pieds représentent des antennes émettrices et réceptrices d’informations formidables. Aujourd’hui, la réflexologie et en particulier la réflexologie plantaire est de plus en plus connue du grand public, mais savez-vous exactement en quoi elle consiste, d’où elle vient et ce qu’elle traite ? Omyzen fait le point pour vous permettre de mieux comprendre cette pratique de bien-être holistique, naturelle et d’une efficacité étonnante.

Comment fonctionne la réflexologie?

Tout le corps se retrouve dans chacune de ses parties.

La réflexologie se base sur le principe de correspondance entre une partie du corps et son ensemble du corps. Ainsi, à partir d’une seule zone, comme le pied, nous pouvons retrouver l’intégralité de l’organisme. Elle s’appuie aussi sur le principe de similitude  de forme chère au Yi King selon lequel :

« Les choses qui se ressemblent ont une correspondance. »

Le réflexologie repose sur le principe de similitude de forme.

Ainsi en réflexologie auriculaire, la forme de l’oreille est comparée à celle d’un fœtus. A partir de la similitude de forme ont été déduits  l’emplacement des parties du corps (la tête, le dos..). La forme de la colonne vertébrale, avec ses trois courbures, se retrouve en réflexologie faciale avec l’arête du nez et en plantaire avec la ligne interne de la voute plantaire.

La stimulation du point réflexe se répercute sur la partie du corps correspondante

Cette correspondance ayant été établie, le principe de la réflexologie est qu’en stimulant la zone ou le point réflexe, cela aura un impact sur la partie du corps ou la fonction physiologique attenante. En Médecine Chinoise, la douleur étant expliquée par une stagnation d’énergie, le fait de stimuler indirectement la zone douloureuse va permettre une remise en circulation de l’énergie engendrant une baisse ou une disparition de la douleur.

Tous les organes de l'organisme trouvent leur correspondance dans les différentes zones des pieds.

Tous les organes de l’organisme trouvent leur correspondance dans les différentes zones des pieds.

Une information qui passe par le cerveau

Selon certains théoriciens, le point réflexe ne serait pas directement relié à l’organe ou à la partie du corps correspondante, il serait relié à la partie du cerveau qui gère tel organe, tel membre ou telle fonction physiologique. Le fait de stimuler un point réflexe enverrai donc une information au cerveau, sous forme d’impulsion électrique. C’est le cerveau qui transmettrait dans un deuxième temps un message à la partie du corps qui doit être régulée. C’est pourquoi on a coutume de dire que la réflexologie agit en  stimulant le processus naturel d’auto-guérison du corps.

Les différents types de réflexologie plantaires

La réflexologie plantaire issue de la médecine traditionnelle Chinoise

En Chine, le fait d’utiliser le pied comme porte d’entrée du diagnostic et du traitement des déséquilibres remonte à l’antiquité. Les points utilisés suivent deux tracés différents : celui des méridiens et celui du pied vu comme un fœtus, la tête se situant au niveau du talon.

La réflexologie plantaire occidentale

La réflexologie moderne, telle qu’elle est pratiquée en Occident, trouve ses racines dans les massages de pieds et la réflexologie orientale.  Les schémas et les fondements théoriques ont été simplifiés pour la rendre plus accessible à un grand nombre de praticiens. Cela donne une pratique plus axée sur le traitement des symptômes que sur un travail de ré-équilibrage en profondeur.

La réflexologie plantaire Indienne

Pour cette technique de réflexologie plantaire, également appelé massage au bol kansu,  le praticien utilise du Ghee (beurre clarifié) et un petit bol en métal avec lequel il va frictionner le dessous du pied. L’action combinée du ghee, des métaux composant l’alliage du bol (cuivre, zinc, bronze…) et des mouvements réalisés sur des points précis, va permettre de réguler les éléments dans le corps. En régulant les excès ou les manques de feu, ce type de soin pourra calmer une nervosité entrainant des insomnies et de l’hyperactivité ou au contraire tonifier une personne âgée ou fatiguée.

La réflexologie plantaire Thaïe  (Foot massage)

Séance de réflexologie en thaïlande avec un stylet en bois

En Thaïlande les masseurs utilisent un stylet en bois pour stimuler les points réflexes.

Également appelé « Nuad Thao », on retrouve dans ce soin des pressions, des flexions ainsi que des mouvements enveloppants.

Les particularités du Foot Massage Thaï sont l’ajout d’huile ou de baume, permettant des mouvements d’effleurage allant jusqu’aux genoux et surtout l’utilisation d’un stylet de bois en plus des doigts, mains et phalanges, pour stimuler points et zones réflexes.

Une pratique vieille comme le monde

Nous retrouvons des traces de soins thérapeutiques passant par les pieds dans différentes parties du monde et cela depuis des millénaires. Les archéologues ont trouvé des fresques murales illustrant des soins aux pieds dans le tombeau d’Ankhmahor, un médecin de l’Egypte antique.

En Chine, la réflexologie plantaire fait partie intégrante de la médecine traditionnelle depuis environs 5000 ans.

Les incas auraient transmis une technique de soins passant par des manipulations sur les pieds aux indiens de Caroline du Nord qui la pratiquent encore de nos jours.

En Europe et en Russie, on retrouve des techniques de soins sur les pieds depuis le Moyen-Age.

La réflexologie aujourd’hui

Cette discipline en France

Bien qu’étant moins répandue que dans d’autres pays d’Europe, beaucoup de réflexologues exercent actuellement en France. La Fédération Française des réflexologues, une des organisations professionnelles les plus importantes regroupe aujourd’hui près de 900 praticiens. Elle fédère 19 centres de formations certifiés. Sachant qu’il existe aujourd’hui en France une dizaine de fédérations de réflexologie, le nombre de praticiens et d’écoles est assez  conséquent.

De nombreux événements jalonnent cette discipline. Ainsi, au mois de septembre la semaine mondiale de la réflexologie, a donné lieu à des dizaines d’évènements dans de nombreuses villes de France pour faire découvrir cette discipline au grand public.

Les réflexologues ailleurs dans le monde

Dans plusieurs pays comme la Suisse, l’Allemagne, la Grande Bretagne ou le Canada, la réflexologie  est reconnue par le système de santé et intégrée au niveau des prises en charge. Elle est également très utilisée outre atlantique notamment en milieu hospitalier.  Ainsi, le réputé, International Institute of Reflexology situé en Floride, déclare compter 25.000 membres au niveau international.

En pratique : la réflexologie, c’est pour qui ?

Pour quels symptômes est-elle bien adaptée ?

Contre-indications mises à part, la réflexologie est bénéfique pour tout le monde, quel que soit l’âge et l’état de santé. Non invasive et facilement accessible, on peut la pratiquer sur des bébés, des personnes âgées ou alitées. Ceux qui y ont recourt l’utilisent majoritairement pour des problèmes de :

  • Stress, tensions, troubles nerveux
  • Douleurs musculaires
  • Troubles digestifs
  • Dérèglements hormonaux (dysménorrhée, troubles pré-menstruels…)

Son action première est d’apporter une profonde détente. Quand on considère que le stress est en cause dans 80% des maladies actuellement, on comprend que le diminuer permet d’améliorer l’état de santé global. On peut donc utiliser la réflexologie en préventif, pour améliorer son état général, renforcer le métabolisme et les fonctions vitales.

Dans quels cas la réflexologie est-elle contre-indiquée ?

Il faudra être prudent dans les cas de maladies aiguës ou graves. Conformément à la loi, la réflexologie est une technique de détente et de bien-être, elle ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l’article l.489 et de l’arrêté du 8.10.1996).

Ainsi, la réflexologie est contre-indiquée en cas de :

  • Lésions, infections et maladies cutanées (mycoses, coupures, brulures…)
  • Traumatismes aux pieds et chevilles demandant l’immobilisation et la protection (fracture, entorse… )
  • États fébriles, maladies infectieuses, états de crise (asthme, goutte, zona…)
  • Troubles veineux grave non traités (phlébite, thrombose…), risques cardio-vasculaires
  • Troubles psychiques graves

A utiliser avec précautions (demander l’avis de son médecin traitant) :

  • Lors de certains cancers
  • Pendant le premier trimestre de grossesse

Comment se déroule une séance ?

Un nécessaire temps d’échange

En début de séance, le réflexologue prendra toujours un temps de discussion pour savoir quels sont vos antécédents médicaux et votre état de santé actuel.  Cela lui permettra de prendre connaissance des éventuelles contre-indications et d’adapter sa séance à vos besoins.

Installé confortablement

Pendant la séance, vous restez habillés, seuls les pieds sont dénudés. Vous pouvez être installé dans un fauteuil, sur une table de massage ou le plus souvent dans un relax pour être bien détendu. Le praticien est assis à vos pieds et il effectue des pressions et mouvements avec sa paume et ses doigts. Selon le type de réflexologie pratiqué, il peut être amené à utiliser de l’huile ou des petits instruments (stylet de bois, bol kansu…).

Préparer le pied à recevoir le soin

Avant le travail de réflexologie proprement dit, le praticien va commencer par détendre et réveiller vos pieds. Au moyen de frictions, d’effleurages et de mobilisations douces, il va assouplir les articulations, et commencer à stimuler les terminaisons nerveuses. Par ce préambule le réflexologue aide votre mental à s’apaiser, il vous amène à vous poser afin d’être pleinement détendu pour recevoir le soin.

Image d'une séance de réflexologie plantaire

Une séance de réflexologie est un vrai moment de détente.

En préventif :

Si vous n’avez pas de problèmes précis, le réflexologue peut appliquer un protocole général, au cours duquel il va stimuler tous les systèmes physiologiques du corps :

  • Sanguin et lymphatique
  • Nerveux
  • Digestif
  • Locomoteur
  • Hormonal
  • Urinaire
  • ORL

Ce soin, très global va régénérer tout l’organisme et stimuler les capacité d’auto-régulation du corps afin de l’aider à s’adapter le mieux possible à toutes les agressions du quotidien. C’est comme un reset qui remet tout en bon fonctionnement dans l’organisme et augmente les défenses immunitaires.

En curatif :

Le praticien va d’abord palper toutes les zones de vos pieds et repérer les endroits tendus, les petites indurations et cristaux, les points douloureux  ou sensibles. Cet examen lui permettra d‘émettre des hypothèses quant à la nature et à l’origine de vos troubles. Dans un deuxième temps, il stimulera  les systèmes et organes qui en ont besoin. Par exemple si la zone réflexe du foie est tendue et douloureuse, il en déduira qu’il y a un  souci au niveau du foie et il agira en réflexologie sur cette zone là pour favoriser un déblocage.

A quelle fréquence aller voir son réflexologue ?

En préventif, nous vous recommandons de faire une séance à chaque changement de saison, soit 4 à 5 fois par an. Pour le traitement d’un trouble, le nombre de séances variera en fonction de votre problème et de votre réceptivité au soin. Compter une moyenne de 4 séances dans un mois pour résoudre un trouble.

Est-ce que ça marche ?

 Résultats cliniques et d’études

Il existe de nombreux témoignages de réflexologues, ou de soignants pratiquant en milieu hospitalier, qui rendent compte de l’efficacité étonnante de la réflexologie. Des études cliniques attestent de l’amélioration de l’état physique et psychologiques de patients atteints de cancer. Elle atténuerait les effets secondaires de traitements de chimiothérapie (fatigue, nausées…). Des études montrent également son efficacité dans la baisse des syndromes prémenstruels et dans le soulagement de douleurs dorsales chroniques.

Critiques et Controverses

Les détracteurs de la réflexologie mettent en avant l’impact de l’effet placebo, le simple fait de s’occuper d’un patient entrainant automatiquement un mieux-être. L’argument le plus avancé est aussi que le massage des pieds entrainerait un bien-être qui réduirait la nervosité. Le stress étant en cause dans de nombreuses maladies de notre époque, les résultats viendraient seulement de cette détente occasionnée par le toucher et non des théories complexes des zones réflexes.

Aller voir un réflexologue

Rien de mieux que de se faire son propre avis par une expérience personnelle. Alors, que ce soit pour apaiser un trouble ou en simple soin préventif, allez faire une séance, cela ne pourra vous faire que le plus grand bien. Il n’existe pas de diplôme officiel, la pratique n’étant pas reconnue en France. Si vous n’avez pas de contacts issues de préconisations de votre entourage, nous vous conseillons de passer par le site de la Fédération Française des Réflexologues. Il recense bon nombre de praticiens ayant été formés sérieusement.

Se former à la réflexologie plantaire

Comme il n’existe pas de diplôme reconnu par l’État, choisir une école rattachée à une fédération est généralement un gage de sérieux. Citons par exemple la Fédération Française de Réflexologie, qui est une référence en la matière. Pour le choix de votre école, pensez bien à regarder le nombre d’heures de formation, la qualité du programme proposée, et l’importance accordée à la pratique. Pour plus de conseils dans le choix de votre école, nous vous invitons à consulter notre article « Comment choisir votre formation et votre école à travers 5 critères essentiels »

Découvrez aussi nos témoignages de thérapeutes :

4 plusieurs commentaires

  1. Article intéressant mais il faut signaler qu’aujourd’hui il existe un titre RNCP donc une reconnaissance auprès de l’état. À ce jour seulement 3 écoles sont habilitées à délivrer ce titre de réflexologue RNCP.
    Que les mutuelles remboursent de plus en plus. Et qu’il n’y a pas que la fédération qui oeuvre pour la reconnaissance de notre métier depuis 2015 il y a aussi le SPR (syndicat professionnel des réflexologues)
    Il est évident que les choses avancent dans le bon sens….

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Témoignage : Léopoldine Coupry, formatrice spécialisée en réflexologie pédiatrique

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes Je suis Léopoldine ...