Accueil / Naturopathie / Témoignage : Virginie Brun, de l’auto-soin à la naturopathie

Témoignage : Virginie Brun, de l’auto-soin à la naturopathie

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes

Je m’appelle Virginie, j’exerce la naturopathie, j’ai 35 ans cette année, je suis maman d’une petite fille de 8 ans, je suis pacsée avec mon compagnon avec qui je suis depuis 5 ans maintenant, nous vivons en Charente limousine.

Parlez-nous de votre activité actuelle de thérapeute alternatif

Je suis naturopathe donc, pas encore en activité mais c’est en cours, c’est prévu pour cette année, après avoir suivi 2 formations à distance et obtenu mes 2 certificats, j’ai aussi un certificat en nutrition, en massothérapie, en aromathérapie, en EFT et j’ai validé quelques modules d’herboristerie. J’aimerais trouver des collaborateurs pour partager un cabinet, mais dans mon coin il n’y a personne donc je vais me débrouiller seule.

Comment s’est déroulée votre reconversion ?

Avant d’être naturopathe je faisais tout l’inverse, j’avais un BTS en management dans la grande distribution, et aujourd’hui je me bats un peu contre elle. Tout a commencé quand on m’a diagnostiqué une sclérose en plaques en 2012, ma vie a basculé et je me suis mise à fortement cogiter, je suis plutôt du genre à me battre et ne pas me laisser abattre, je ne voulais pas accepter qu’une maladie puisse contrôler mon corps à ma place, donc j’ai cherché sur internet, des études, des témoignages, des interviews de spécialistes mais aussi et surtout des solutions naturelles, tout me ramenait à la naturopathie, et c’est là que je me suis dit : mais bien-sûr !! Pourquoi je ne l’ai pas vu plus tôt? Je venais de découvrir ma vocation.

Comment vous êtes-vous fait connaître en tant que thérapeute ?

J’ai un site internet depuis 2 ans, une page facebook ouverte quasi en même temps, je compte pas mal sur mes relations déjà établies pour le bouche à oreille mais aussi sur les médias que je pourrais trouver qui m’aideront à me faire connaître, j’envisage aussi de participer à quelques salons dans ma région.

Les points positifs du métier de thérapeute alternatif selon vous ?

Le fait de chercher les causes des maux des gens est quand même un sacré avantage comparé à la médecine conventionnelle qui se contente d’éteindre les voyants. C’est comme ça que l’on réussit à traiter les problèmes et pas seulement repousser l’inévitable.

Les difficultés principales que vous avez rencontrées ?

Pour le moment mon plus gros soucis va être de me faire connaître après avoir trouvé un emplacement de cabinet, j’attends de voir, l’avenir me le dira.

Vos conseils pour les aspirants thérapeutes ?

La médecine holistique doit être une passion pour ne jamais se sentir obligé d’aller travailler.

Partagez avec nous vos projets, vos rêves en rapport avec votre activité ?

 J’aimerais beaucoup poursuivre d’autres formations pour me spécialiser, j’aime apprendre, je voudrais tout connaître et tout savoir… mais chaque chose en son temps. La nature nous offre tout ce dont nous avons besoin pour vivre, nourriture et santé, nous l’avons juste oublié.

Quelques mots sur Omyzen ?

J’aime le concept de partage entre thérapeutes de tout horizon .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Image d'un homme souffrant des symptômes de l'arthrose

Les meilleurs aliments pour atténuer les symptômes de l’arthrose

Les meilleurs aliments pour atténuer les symptômes de l’arthrose L’arthrose est une ...