Accueil / Médecine douce / Témoignage de thérapeute: Ophélie en reconversion en Naturopathie spécialisée pour les enfants

Témoignage de thérapeute: Ophélie en reconversion en Naturopathie spécialisée pour les enfants

Dans notre série « Témoignage de thérapeute » nous vous présentons aujourd’hui le parcours de reconversion d’Ophélie, qui vit dans le Sud-Est et qui souhaite se spécialiser en naturopathie pour les enfants. Son témoignage fait écho au parcours de toutes ces femmes épatantes qui mettent une énergie folle à réaliser leur rêve … Merci Ophélie et bravo !

Merci de te présenter en 4 à 5 lignes

Bonjour, je m’appelle Ophélie, j’ai 34 ans maman de deux enfants de 8 et 4 ans. en reconversion depuis 1an et demi pour être naturopathe spécialisé pour enfants. Je viens de la région parisienne et vis depuis 10 ans dans le Sud-Est de la France.

Parle-nous de ton activité actuelle de thérapeute alternatif

Je n’ai pas encore lancé mon activité il me reste une année pour obtenir mon certificat pour exercer en tant que naturopathe malgré cela, j’ai pour projet de proposer des accompagnements en développement personnel et ainsi pouvoir transmettre ce que je connais déjà. Par la suite je compte organiser des ateliers dans les écoles afin de toucher les enfants sur l’importance de prendre soin de son corps et son esprit, j’ai deux projets en vue pour compléter ma formation.

Comment s’est déroulée ta reconversion ?

J’étais une touche à tout, tantôt dans le milieu bancaire, tantôt avec les enfants puis dans le prêt à porter pour une grande marque espagnol, j’ai eu un burn-out très clair, je ne voulais plus m’investir dans une entreprise qui n’a pas les même éthique que moi, je voulais exercer un métier qui me donne cette sensation de ne jamais travailler, un métier qui ressemble à ce que je veux devenir, un métier qui m’apporterais cette aisance d’être présente pour mes enfants.

Je suis passée par le CERFPA qui se situe à Saint Laurent Du Var dans les alpes maritimes j’étudie chez moi, avec 3 stages à effectuer sur place ainsi que la rédaction d’un mémoire.

La principale difficulté pour moi a été de m’organiser avec mon rôle de maman, d’épouse et d’étudiante, faire comprendre à ma famille que j’étais peut être peu présente à la maison mais que j’y travaille, que je prépare mon avenir et mon rêve.

C’est un peu les montagnes russes, je rencontre un élan de positif et une baisse de moral avec des doutes, pas facile de changer de métier quand on est maman mais pas impossible.

Comment tu te fais connaître en tant que thérapeute ?

Actuellement j’ai créé une page Instagram, j’y échange beaucoup sur ma vision du métier, j’y partage des conseils, je présente au fur et à mesure de ma formation qu’elle sera ma méthode de travail que je proposerai.

J’ai ouvert récemment un blog où je poste des articles, qui doivent rester simple et complet.

Les points positifs du métier de thérapeute alternatif selon toi ?

Transmettre nos connaissances, notre passion pour la nature, apprendre sans cesse, aider les personnes à trouver leur équilibre, une évolution permanente des connaissances et des rencontres bienveillantes et sublimes dans notre milieu.

Les difficultés principales que tu rencontres ?

Pour le moment je ne peux que parler au niveau reconversion, l’étape étudiante.

La difficulté que j’ai rencontré à été mon impatience à ne pas apprendre aussi vite, à me rendre compte que cela mettrais plus de temps à passer cette formation, puis j’ai appris à être bienveillante envers moi-même car ce changement a aussi apporté un éveil spirituel en moi, j’ai évolué, appris à me connaître, être en reconversion dans ce secteur ci peut être déstabilisant, voir déroutant mais avec une force d’esprit, la passion ses difficultés là tombent et on avance chacun à son rythme, avec bienveillance et respect de soi même.

Tes conseils pour les aspirants thérapeutes ?

Ecouter son cœur, ses envies, ne pas prendre ce chemin pour faire comme, ou ressemble à ou pour avoir de l’argent. Il est important que cela soit une passion, bien se renseigner sur le type d’école que vous recherchez car n’étant pas reconnu par l’état un peu de tout fleurit sur le net, attention.

Peux-tu partager avec nous tes projets, tes rêves ?

Je suis de nature un peu superstitieuse mais j’ai en cours un projet qui me tient très à cœur en collaboration avec une femme que j’admire, et un second projet qui je l’espère verra le jour d’ici Juin.

Mon rêve étant de partager ma passion, être à l’écoute des besoins de l’enfant, étendre la naturopathie partout dans le monde, que ce métier soit reconnu et pris en charge par notre pays.

Quelques mots sur Omyzen

Belle découverte, assez récente car je me sers peu de Facebook, j’aime l’idée de réunir des thérapeutes, partager nos connaissances, échanger, etc

Le mot de la fin … ou du début ?

Mot de la fin … merci à vous pour vos partages, que vos projets puissent voir le jour.

Ton site Internet ou page facebook ?

https://www.instagram.com/secondsouffledemaman/

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Interview de Marie-Pierre Alix, neurothérapeute

Marie-Pierre Alix, bonjour. Vous êtes neurothérapeute, est-ce que vous pouvez nous présenter ...