Accueil / Médecine douce / Témoignage : Audrey Fortier, thérapeute en analyse transgénérationnelle

Témoignage : Audrey Fortier, thérapeute en analyse transgénérationnelle

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes

Audrey Fortier, j’ai 39 ans je suis mariée et j’ai un fils de 13 ans. J’habite à Reims. Je suis thérapeute en analyse transgénérationnelle.
J’aime la photographie, la lecture. Je pratique la méditation et la marche en pleine nature afin de contempler et me ressourcer!

Parlez-nous de votre activité actuelle de thérapeute alternatif

Je pratique l’analyse transgénérationnelle et la psychophonie depuis deux ans, cabinet à Reims ou je me déplace à Paris et Metz.
De temps à autre, pour mon plus grand plaisir je suis maitre de stage dans des centres de vacances (Espace des Possibles ou Fais tes vacances)

Comment s’est déroulée votre reconversion ?

Auparavant j’étais conseillère commerciale pour un grand groupe. J’ai eu besoin de m’ouvrir, de devenir indépendante et surtout de donner du sens!

J’ai suivi deux formations à Paris, entre deux j’ai lu, j’ai complété avec des conférences et même des stages intensifs pendant l’été!

Ma plus grande difficulté? Ce fut de me décider! de franchir le pas. J’avais des responsabilités et je quittais un univers très confortable, ainsi que l’ensemble de mes compétences.

Comment vous êtes-vous fait connaître en tant que thérapeute ?

J’ai d’abord parlé de ce que j’étudiais, puis distribué des cartes dans un réseau de thérapeutes (réflexo, kinésithérapeute, praticienne reiki, …)
J’ai par la suite ouvert une page professionnelle Facebook, et proposé des ateliers
Le site internet sert avant tout à se renseigner, à prendre des renseignements pratiques .
A présent le bouche à oreilles fait son œuvre…

Les points positifs du métier de thérapeute alternatif selon vous ?

Je suis à ma place, je peux enfin être qui je suis ! L’ensemble de mes traits de personnalité sont utiles pour exercer : curiosité, enthousiasme, détermination, confiance, intuition, pugnacité…

Les difficultés principales que vous avez rencontrées ?

Ma difficulté? la patience! c’était parfois long pour moi!
Il m’a fallu apprendre la patience et l’endurance et je ne regrette pas !

Vos conseils pour les aspirants thérapeutes ?

Oser! et je citerai la devise de la navigatrice Peggy Bouchet qui, pendant neuf heures durant est restée dans l’eau accrochée à son bateau en attendant les secours : « Oser toujours, céder parfois, renoncer jamais ». D’ailleurs elle a écrit un ouvrage éponyme si vous souhaitez vous nourrir de son inspiration !

Partagez avec nous vos projets, vos rêves en rapport avec votre activité ?

Mon prochain projet? L’école que je débute
J’ai envie d’ajouter une flèche « corporelle » à mon carquois
Je débute une formation en somatopathie qui va durer quatre ans
Travailler avec le corps pour dialoguer et libérer le patient ma parait incontournable

Quelques mots sur Omyzen ?

Le site est une belle ressource, les témoignages et surtout les petites annonces sont précieuses ! Merci!

Je suis à la disposition des débutants s’ils ont des questions. lorsque j’ai débuté le fait d’échanger avec des professionnels fut pour moi une source d’encouragements!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

massage troubles alimentaires

Troubles des conduites alimentaires : soigner l’esprit en manipulant le corps

Troubles des conduites alimentaires : soigner l’esprit en manipulant le corps Les ...