Accueil / Médecine douce / Témoignage de Marie Semerdjian : coach holistique

Témoignage de Marie Semerdjian : coach holistique

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes

Je m’appelle Marie, j’ai 28 ans et je vis sur Aix en Provence avec mon conjoint. Nous n’avons pas encore d’enfants mais un chat !

Parlez-nous de votre activité actuelle de thérapeute alternatif

Je suis coach sportif diplômée d’Etat, également certifiée en Pilates et CrossFit et bientôt Naturopathe (en formation au sein de l’école AESCULAPE). Je continuerai par la suite à me former, notamment sur la biologie nutritionnelle et la prise en charge des affections longue durées.

J’exerce pour le moment à domicile, en entreprise et en extérieur suivant les demandes. J’assure aussi un suivi distance (mail, skype) pour les personnes éloignées géographiquement. A terme j’aspire à ouvrir un centre de santé holistique en région aixoise.

Comment s’est déroulée votre reconversion ?

J’ai suivi un cursus généraliste au sein de l’IEP d’Aix, complété par un Msc en Marketing à HEC Paris. J’ai ensuite travaillé comme conceptrice – rédactrice en agence de communication. Un métier qui me satisfaisait sur le plan intellectuel mais dans lequel je ne me retrouvais pas vraiment en terme de valeur, de notion d’utilité et de relations humaines.

En parallèle j’ai continué à pratiquer plusieurs sports et je me suis passionné pour la nutrition et les médecines alternatives. A force de lectures et de documentation, j’ai adopté un mode de vie sain et 100% naturel. Une révélation !

C’est en 2016 que j’ai eu une véritable « crise de conscience » : j’ai ressenti le besoin de me mettre au service de la société.
En l’espace de 3 mois ma vie a changé du tout au tout : je suis rentrée dans le sud pour passer un BPJEPS (diplôme d’Etat pour être éducateur sportif),  j’ai été admise au sein d’une  école de Naturopathie du réseau FENA et je me suis engagée en tant que pompier volontaire. 
Quelques mois plus tard, Healthy Gear était né. Grâce à cet atelier de coaching holistique je souhaite offrir une approche transversale du coaching qui permet de nourrir LE CORPS (#HackYourBody) , L’ESPRIT (#LevelUpYourMind) ET L’ÂME (#FeedYourSoul). 

Comment vous êtes-vous fait connaître en tant que thérapeute ?

Principalement via le bouche à oreille, mon site internet et Facebook.

Les points positifs du métier de thérapeute alternatif selon vous ?

Le thérapeute alternatif s’inscrit dans une dimension holistique et intégrative de la santé qui, pour moi, est la clé. Il y a également une propension à l’échange entre les différents praticiens qui est sans commune mesure et permet d’avancer.

Les difficultés principales que vous avez rencontrées ?

Ma principale difficulté est de parvenir à me recentrer : j’ai tendance à tout accepter, m’éparpiller et me retrouver avec 10000 projets en même temps alors que je pourrai simplement les hiérarchiser dans le temps. J’ai d’ailleurs gardé un pied dans la communication car je continue à accompagner des entreprises du secteur du sport et de la santé dans leur développement stratégique ! 

 Vos conseils pour les aspirants thérapeutes ?
Deux choses :
– Se faire accompagner : on ne devient pas thérapeute par hasard. Le choix de ces métiers est très particulier, souvent lié au vécu (conscient ou inconscient) et je pense qu’il faut d’abord accepter de faire un travail sur soi pour ensuite pouvoir se tourner vers l’autre.
– S’accrocher : les débuts sont parfois durs et décourageants.. mais il faut aller au bout de ses rêves !

Partagez avec nous vos projets, vos rêves en rapport avec votre activité ?

Le premier projet, à plus court terme: un tour du monde au cours duquel je réaliserai un travail de recherche.
J’aimerai à mon retour ouvrir une pôle sport et santé sur la région aixoise et pouvoir mettre en place des partenariats avec des mutuelles pour offrir la santé à un plus grand nombre.

Quelques mots sur Omyzen ?

L’idée est excellente, nous avons besoin de constituer un réseau fort grâce aux bonnes volontés de chacun.
Peut être serait-il judicieux d’ouvrir le projet à des médecins « conventionnels » ayant aussi une approche plus douce, en accord avec nos pratiques ?

 Un lien vers votre site ou compte facebook ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Interview de Marie-Pierre Alix, neurothérapeute

Marie-Pierre Alix, bonjour. Vous êtes neurothérapeute, est-ce que vous pouvez nous présenter ...