Accueil / Médecine douce / Les bienfaits de la méditation pendant la grossesse

Les bienfaits de la méditation pendant la grossesse

Une femme enceinte entrain de méditer

méditer pendant la grossesse permet de garder sa sérénité et de se rapprocher de son bébé.

La maternité est une période merveilleuse, mais qui peut parfois être difficile dans la vie d’une femme. Avec tout ce qui existe comme facteurs de stress et d’anxiété, la grossesse peut être une phase un peu déstabilisante.Comment la méditation peut aider à retrouver la sérénité dans cette phase de transformations ?

Les habitués de cette pratique n’hésiteront pas à vous témoigner des bienfaits que cela apporte. On la connait surtout comme étant un exercice mental ou spirituel, visant à approfondir le sens de soi ou à réaliser son identité spirituelle. La méditation emmène son pratiquant à se concentrer sur un seul point de référence.

Il existe d’innombrables types de méditation d’origine spirituelles dans le bouddhisme, l’hindouisme, le yoga ou encore dans le christianisme.  Pour les profanes ou celles qui ont envi d’en savoir plus, voici quelques détails importants à découvrir. Cela peut être très instructif quand on sait  l’importance pour la mère et l’enfant d’être détendue et souple tout au long de la maternité.

Peut-on pratiquer la méditation pendant la grossesse ?

La méditation est un procédé assez simple. Elle travaille plus l’esprit que le corps, ce qui fait d’elle une activité sans risque et tout à fait indiquée pour les femmes enceintes. On parle ici de la méditation « Dhyana », qui est l’une des branches importantes du yoga. Son objectif est d’atteindre l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Non seulement elle génère un état de relaxation, mais elle améliore également la concentration sur la conscientisation du pouvoir que votre corps possède.  En outre, elle procure une grande sérénité durant cette étape de votre vie, vous prépare à l’accouchement, mais présente aussi des effets très positifs sur votre enfant, dont les bienfaits pourront encore être constatés après la naissance.

Les avantages de pratiquer la méditation pendant la grossesse

La période de grossesse peut être source de  stress. Il y a l’inquiétude de la santé du bébé et le sentiment d’insécurité à devenir une bonne mère, tout ça peut complètement chambouler l’esprit.

Les avantages de la méditation sont principalement, de contrôler les sautes d’humeur, d’aider à rééquilibrer son alimentation, d’élargir la connexion entre la mère et l’enfant et de mieux gérer l’appréhension de l’accouchement. En effet, la méditation, qui nécessite surtout un effort mental, ne présente généralement aucun risque même au troisième trimestre de la grossesse.

Néanmoins, ajouter le yoga prénatal à la méditation est toujours plus utile. Après la naissance du bébé, elle veille encore à diminuer les risques de dépression chez la mère qui peut arriver.

La méditation pour une grossesse sereine

Puisque le fœtus est étroitement lié à la maman, les états émotionnels de la mère auront inévitablement un impact  sur le bébé. Une trop forte anxiété pendant la grossesse peut provoquer des fausses-couches ou des naissances prématurées. La méditation devient alors d’un bon secours, tant pour la mère que l’enfant car elle aide à se libérer du stress.

La sérénité acquise grâce à la méditation permet de mieux gérer ses inquiétudes et troubles émotionnels. Elle favorise la production d’endorphines, ce qui aide à bien vivre les douleurs de l’accouchement.

Méditer pour renforcer le lien avec le bébé

C’est sans doute l’un des avantages les plus courants que la méditation offre. Au début, elle nécessite l’éloignement maximum du rythme effréné du quotidien. Il est plus facile de méditer dans le calme et le confort absolu. Lorsque toutes les voix se taisent et que la tranquillité règne, la maman pourra enfin se concentrer sur sa communion avec son bébé.

Ressentir la présence son enfant et lui envoyer pleins d’émotions positives. La méditation aide à communiquer avec son bébé en toute quiétude. Créer le lien avec son enfant peut se faire à l’aide du toucher, de la voix, de la pensée et même du cœur. Le toucher est également un moyen pour papa de resserrer les liens familiaux durant la grossesse, grâce à des petites caresses ou des petits massages sur le ventre de la maman.

Les parents peuvent aussi entrer en contact avec le bébé grâce à la voix ou le chant. On sait désormais que le bébé entende et reste très réceptif à ces petits gestes d’attention. Il peut même parfois réagir durant ces moments, par un petit coup, un mouvement ou un bondissement.

La médiation pour un bébé en bonne santé

Souvenez-vous que la sérénité est synonyme de santé. Et cela commence par la mère, qui doit se libérer de toute anxiété afin de transmettre des ondes positives à son enfant, ce qui peut être déjà un facteur déterminant au bon déroulement de la naissance.

En effet, il ne faut pas oublier la connexion étroite entre la maman et le bébé durant la maternité. Il est primordial de dégager le meilleur durant la grossesse, qui jouera un grand rôle dans l’épanouissement de l’enfant. Pour que cela se fasse, il faut commencer par prendre conscience que le fœtus est une personne, donc l’écouter et lui parler.

Les méditations possible pendant la grossesse

La méditation nous enseigne à quel point il est capital de prendre soin de soi et de son bébé durant la grossesse, où l’on apprend énormément de choses. Bien évidemment, le repos allongé est bénéfique pour le corps et l’esprit. Cependant, les techniques de méditations seront d’un grand appui pour compléter notre bien-être.

Cependant, toutes les techniques ne sont pas adéquates et déconseillés à la femme enceinte. Ce qui est le cas de la respiration profonde. Pour vous donner une idée, voici quelques formes populaires de méditations, spécifiquement recommandées pour les femmes enceintes.

La méditation Vipassana

Cette technique permet à celle qui l’utilise, de la rendre plus consciente de son état et de son environnement. Elle est la méthode principale pour gagner en concentration.

Les mantras

Aussi appelée la méditation par les sons, elle utilise, comme son nom l’indique, un son particulier. Le fameux « Om » par exemple, qui aide à créer des vibrations positives. Cela permet de rééquilibrer les « chakras » ou les centres d’énergie du corps. Il est possible durant la séance, d’écouter des chants ou des musiques relaxantes pour optimiser la concentration.

La méditation conceptuelle

Cette méditation consiste à visualiser un cadre très relaxant, tel que des vagues, une belle colline, un ciel bleu ou même votre fœtus. Cette évasion a pour but d’augmenter votre concentration sur le sentiment calme et serein à la vue de ces images, mais également, de méditer.

La méditation par la marche

Une des méthodes très connue, est la méditation en marchant. Elle possède la capacité de calmer un esprit agité. Le concept est de marcher autour d’un périmètre choisi, tout en accordant le rythme de vos pas et votre respiration.

Pour méditer, il est important de choisir un endroit calme où vous ne risquez pas d’être interrompue ou dérangée. Asseyez vous confortablement et laissez passer vos pensées comme des nuages dans le ciel. Concentratez-vous sur votre respiration ou vos sensations corporelles.

Dans un premier temps, il est normal d’être légèrement confuse, mais grâce à la routine que vous allez instaurer dans votre quotidien, la concentration viendra alors petit-à petit. C’est une technique de relaxation garantie et surtout nécessaire face à des évènements aussi importants que la naissance de son enfant. En d’autres termes, un rendez-vous avec soi et son bébé.

Et quand votre enfant sera plus grand lisez : La méditation, un allié incontournable pour nos enfants

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

grossesse mal de dos

Comment éviter le mal de dos pendant la grossesse

Comment éviter le mal de dos pendant la grossesse Pendant la grossesse, ...