Accueil / Médecine chinoise / Les 4 temps du diagnostic chinois : une source d’inspiration pour cerner vos patients

Les 4 temps du diagnostic chinois : une source d’inspiration pour cerner vos patients

La médecine traditionnelle Chinoise est un art dont les origines remontent à plus de 3000 ans. Elle n’a cessé de se perfectionner et de s’adapter au fil des siècles, jusqu’à aujourd’hui où elle démontre son efficacité  avec des résultats spectaculaires concernant notamment le domaine de l’anesthésie. La théorie fondamentale sur laquelle elle se base rejoint les conceptions holistiques modernes qui constatent l’influence de l’environnement, du mode de vie ou encore des émotions sur notre santé.

Le diagnostic, ou Bilan Energétique,  est la première étape d’un soin en Médecine Chinoise. Il s’agit de recueillir un maximum d’informations pertinentes sur le patient, en prenant en compte aussi bien son âge, que son activité quotidienne, ses antécédents familiaux ou encore l’état psychologique dans lequel il se trouve. Toutes ces données ainsi recueillies sont classées selon 8 critères, afin de définir un syndrome qui déterminera le principe de traitement à appliquer pour régulariser l’individu dans son ensemble et lui permettre de retrouver un état d’équilibre naturel.

Sans forcément rentrer dans les complexités de la médecine chinoise, tout thérapeute alternatif qui reçoit des personnes dans son cabinet gagne à connaitre les étapes du bilan énergétique chinois, afin de récolter des informations capitales à côté desquelles ils serait peut-être passé et d’enrichir sa propre méthode de diagnostic.

Petite base théorique pour comprendre le bilan énergétique :

La médecine traditionnelle chinoise part du principe que tout ce qui existe sur terre est composé de 5 éléments : l’eau, le bois, le feu, la terre et le métal. Au-delà de leur aspect concret, ces éléments servent à symboliser différentes énergies agissantes visibles dans la nature et (donc) dans l’humain. Ainsi, le bois par exemple, est associé au printemps, à la croissance, au lever du jour, à l’organe du foie, à l’émotion de la colère et à bien d’autres  catégories. Ces 5 principes interagissent en permanence au sein de notre organisme, s’engendrant et se restreignant mutuellement. Quand tous ces éléments sont en équilibre au sein d’une personne, elle est dans un état de bonne santé physique, émotionnelle, intellectuelle. Mais si une agression extérieure ou un excès émotionnel vient perturber cet équilibre, la maladie ou les troubles de l’humeur et du comportement se manifestent. On parle alors de plénitude ou de vide. Par exemple, une personne souriante et dynamique aura un « bon niveau » de feu en elle, mais si elle a le visage très rouge, qu’elle est surexcitée, parle fort, bouge beaucoup et part dans des fou rires incontrôlables, on peut supposer qu’elle a un excès de feu. On parle alors de « chaleur plénitude du Coeur ».

Le Bilan Energétique chinois se déroule en 4 temps. Nous les mettons ici les uns après les autres, mais dans la pratique, le thérapeute  porte son attention sur ces différents objets simultanément ou en faisant des aller-retour.

1)    L’observation :

Il s’agit de regarder attentivement tout ce qui se dégage de la personne. Chaque détail est une source d’information pourvu qu’on sache l’interpréter. Certes, quand votre patient entre dans votre cabinet vous le voyez, mais avez-vous pensé à regarder consciemment :

  • La démarche (dynamique, calme, fuyante, pesante….)
  • Les attitudes (immobilité, balancements, tremblements, tics, mouvements de mains…)
  • La posture (raide, avachie, recroquevillée…)
  • La morphologie (en 8, en X, en A…)
  • Le style vestimentaire (décontracté, chic, sportif, …)
  • La peau (sèche, marquée, acné, cicatrices, luisante, fine…)
  • Le teint du visage (éclatant, terne, verdâtre, rougeau, …)
  • Les yeux (mi-clos, cernés, exorbités, rouges…)
  • Le regard (fixe, mobile, absent, pénétrant…)
  • Les cheveux (secs, fournis, ternes, brillant, clairsemés…)
  • Les lèvres (pâles, crevassée, gercées, tremblantes, rouges vif…)

Les médecins chinois regardent également avec attention la gorge, les gencives et  surtout la langue, qui donne une foule d’information sur l’état des organes et des entrailles.

2)    L’audio-olfaction

Pour ce qui est de l’olfaction, vous n’allez pas renifler vos clients ! Cependant, si une odeur forte se dégage d’eux, par la transpiration, l’haleine ou les flatulences, sachez que c’est souvent un signe de chaleur, notamment au niveau de la sphère digestive.

L’audition c’est le fait de prêter l’oreille autant à la nature même du discours de la personne – est-ce qu’il est cohérent ? désordonné ? Logorrhéique ? –  qu’à sa forme – la voix est-elle rauque, étouffée, tremblante, forte… ?  Et c’est aussi le fait d’écouter tous les autres sons qu’elle peut émettre :

  • La respiration (bruyante, sifflante, courte, haletante, …)
  • Les bruits intestinaux (gargouillis et compagnie..)
  • Les bruits de bouche (soupirs, rires, raclements de gorge, éternuements…)
  • Toux, hoquets, éructation…

Ainsi, en aillant la personne au téléphone pour la première fois au moment de la prise de rendez-vous, rien qu’en l’écoutant vous pourriez déduire beaucoup de choses de son état physique et mental.

3)    La palpation

Cette étape concerne plus les médecines manuelles ou les thérapies qui vont intervenir vraiment sur le corps de la personne. La palpation consiste à toucher différentes parties du corps pour observer leur nature (froid, chaud, tendu, mou…) et leur réactivité (le toucher procure un soulagement, une douleur, une gêne, un picotement local ou distal…)

En Chine, les médecins peuvent être amenés à palper :

  • L’ensemble du corps et en particulier les extrémités et le ventre
  • Certains points révélateurs de l’état des organes et des entrailles (points Shu, Mu, Yuan…)
  • Les points douloureux (ou point « sonnettes»,  parce que quand on appuie dessus ça produit le son « Aïe ! »)
  • Les zones réflexes (pieds, mains, visages, oreilles…)
  • Les pouls radiaux: la fameuse prise du pouls chinois qui permet aux médecins les plus expérimentés de dire à une femme qu’elle est enceinte alors que ce n’est pas encore visible, voire de lui annoncer le sexe de l’enfant à venir !

En tant que thérapeute alternatif, le contact avec le corps, établi dans un cadre précis, peut vous permettre de mettre en lumière certaines problématiques inhérentes à la personne. Le touché est révélateur de nombreuses thématiques : le manque affectif, le rapport aux autres, un stress, une colère rentrée, etc…

4)    L’interrogatoire

Si l’observation et l’audio-olfaction sont des outils de recueil de signes que vous utiliseraient sans forcément que votre patient ne s’en rende compte, l’interrogatoire est vraiment la trame qui va guider l’interaction avec le patient, tout au moins pendant la phase de prise de contact. Même dans les soins qui se font plutôt en silence (Reiki, massage…), il y a toujours une étape de discussion préalable pour déterminer les besoins de la personne qui vient vous voir.

Pour enrichir votre grille de questions et affiner vos investigations, vous pouvez puiser dans le questionnaire propre au diagnostic chinois :

En premier lieu, le thérapeute part de la demande de son patient :

  • Quel est votre problème ? (vous venez pourquoi ?)
  • Depuis combien de temps vous avez ce problème ?
  • Comment s’est arrivé ?
  • Comment ça a évolué ?
  • Est-ce que vous avez déjà entrepris des actions pour le résoudre ?
  • Quels résultats ça a donné ?
  • Qu’est-ce qui améliore/aggrave ce symptôme ?
  • Quel est votre objectif/attente/besoin aujourd’hui ?

Puis il remet ce problème dans le contexte de vie du patient :

  • Est-ce qu’il y a ce genre de problème dans votre famille ?
  • Avez-vous d’autres symptômes/déséquilibres ?
  • Avez-vous des antécédents ? (son passé)
  • Quelle est votre situation socio-professionnelle? (âge, lieu de vie, profession, situation familiale, classe sociale…)
  • Quel est votre mode de vie ? (rythme de travail, sommeil, loisirs, repas, activité physique, sexualité, relationnel, cadre de vie…)
  • Est-ce que vous avez vécu des chocs, évènements traumatisants ? Est-ce que des situations vous causent du stress, de la colère, de la frustration, de l’inquiétude… ?

Pour approfondir l’état de santé du patient, le médecin chinois pose aussi des questions concernant :

  • L’appétit et les saveurs qui attirent le plus la personne
  • La digestion, les selles et urines
  • La relation au chaud et au froid (frilosité, transpiration…)
  • Les douleurs (localisation, nature, intensité…)
  • La qualité du sommeil
  • Les organes des sens (vue qui baisse, acouphènes, perte d’odorat…)

Sans oublier les questions spécifiques :

  • Aux femmes  (menstruations, grossesses, allaitement…)
  • Aux hommes  (troubles de la sphère génitale…)
  • Aux enfants (gestation, naissance, âge du langage, vaccinations, maladies infectieuses…)

Pour le thérapeute en énergétique chinoise toute ces informations collectées (signes et symptômes) vont être classées selon 8 critères (les « 8 règles ») :

YIN FROID VIDE LI
YANG CHAUD PLÉNITUDE BIAO

Ainsi, une maladie chronique est classé « LI », un teint bleuté va signer la présence de FROID, une extrême fatigue nous orientera vers un état de VIDE, une insolation sera une pathologie dite YANG.

L’interprétation synthétique de toutes ces données va permettre de dresser un tableau appelé SYNDROME. Le thérapeute va par exemple déduire que la personne a un « Vide de Qi de la Rate » ou une « stagnation du Qi du Foie ».

Il va rétablir l’équilibre en tonifiant, en dispersant ou en harmonisant. Pour cela, il peut utiliser différents types de traitement :

  • Acupuncture
  • Tuina (massage chinois)
  • Médecine manuelle (ancêtre de l’ostéopathie)
  • Moxibustion (chauffer avec une plante, l’armoise)
  • Ventouses
  • Pharmacopée

Maintenant que vous en savez plus sur le bilan énergétique  chinois, quels sont les éléments que vous pouvez prendre en compte  pour étoffer votre approche thérapeutique ?

Et suivant la discipline que vous pratiquez, quelles clefs vous ont été données en formation pour évaluer l’état de votre patient ? Qu’est-ce que vous avez ajouté par vous-même pour faire le point en début de séance ? N’hésitez pas à partager votre expérience avec la communauté Omyzen !

Ce temps de bilan participe également à l’instauration du cadre thérapeutique, pour en savoir plus vous pouvez aussi lire : Comment poser un cadre thérapeutique sérieux et sécurisant ?

La médecine chinoise : pour quoi? comment?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Olivier Prieur sinothérapeute

Témoignage de thérapeute : Olivier Prieur, sinopraticien

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes Olivier PRIEUR, sinopraticien, ...