Accueil / Marketing / Le référencement naturel en 5 points clés

Le référencement naturel en 5 points clés

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

C’est une question qui revient (très) souvent tant elle soulève des incompréhensions. Pourtant, la plupart des chefs d’entreprise qui souhaitent être visibles sur la Toile, savent combien le référencement naturel est essentiel, voire primordial. Le constat est simple : on sait que c’est important, mais on ne sait pas pourquoi, ni comment !
Dans cet article, premier volet d’une série consacrée « aux bonnes pratiques du Web pour les Thérapeutes », je vais vous expliquer ce qu’est le référencement naturel et pourquoi il est intéressant d’en connaître les rouages.

1) Définition du référencement naturel

Qu’est-ce que le SEO ?

Avant de vous exposer ce qu’est le référencement naturel, sachez qu’on utilise souvent l’acronyme SEO quand on y fait référence. SEO est un terme anglais qui signifie « Search Engine Optimization ». Comprenez stricto sensus « Optimisation du Moteur de Recherche » (Un moteur de recherche est l’outil qui vous sert pour effectuer vos recherches sur le net, soit Google pour le plus utilisé dans le monde. Mais aussi Bing ou Yahoo pour ses challengers). Dans cet article, et dans les prochains, j’utiliserai souvent ce terme pour 1 principale raison : un grand confort car très rapide à écrire (!).

In fine, le SEO – et plus généralement une stratégie de SEO – a pour principal but d’attirer des visiteurs sur votre site. Pour cela, il existe plusieurs outils et techniques pour accompagner cette stratégie.

La métaphore du supermarché

Pour expliquer très facilement ce qu’est le SEO, on utilise souvent l’analogie du supermarché qui plante magnifiquement bien le décor. En effet, lorsque vous allez au supermarché, les produits sont rangés – donc référencés – dans des rayons dédiés à des univers particuliers (hygiène, frais, surgelés…). Vous vous retrouvez donc à déambuler dans des rayons où des centaines de produits sont visibles. Vous vous doutez bien qu’il n’y a pas de hasard dans la manière dont sont placés les produits. Et pour mettre en évidence certains d’entre eux, on les placera dans des endroits stratégiques, comme par ex en tête de gondoles ou près des caisses, leur permettant ainsi d’être mieux « positionnés ».

Et bien le référencement naturel c’est exactement la même chose que la vie d’un produit en supermarché !
Dès lors que votre site est présent sur le web on dit qu’il est référencé ou indexé (donc mis en rayon). Mais il est noyé dans la masse de milliers et de milliers d’autres sites (idem à la guerre des marques dans un rayon). L’idée est alors de le rendre plus visible, donc de le mettre « en tête de gondole » pour qu’il se positionne mieux dans les mots clés essentiels de votre activité.

2) Les liens naturels et les liens payants.

Dans le paysage des moteurs de recherche il existe 2 sortent de liens : les naturels (appelés aussi organiques) et les payants (appelés aussi sponsorisés). Vous y êtes confrontés tous les jours dès lors que vous tapez une requête dans Google.
Comme une image vaut mieux qu’un long discours, ci-dessous une capture d’écran où vous retrouverez ces 2 zones.

différence entre liens payants et liens naturels

Il faut comprendre que Google, au même titre que ses confrères, sont aussi des entreprises. Pour vivre, ces structures vendent des produits et des services.
Les liens payants font partis de leurs services rémunérateurs. Si on reprend l’analogie du supermarché, on pourrait concevoir que certaines marques payent les chefs de rayon pour mettre leurs produits en avant sur les têtes de gondoles. Les liens payants, c’est la même chose ! Inutile ici de vous préciser les enjeux commerciaux…

Pour résumer, on pourrait dire que dans le paysage de Google, il y’a :
– Des liens payants où sont mis en avant des pages de sites qui ont payés pour être visibles en haut (ou en bas) des pages Google.
– Des liens naturels qui sont visibles en suivant.

70% à 80% des internautes font le choix de ne pas cliquer sur les résultats de liens payants et préfèrent cliquer sur les liens naturels

Il est important de bien comprendre que ces 2 types de liens sont complétement indépendants. Même si un important annonceur paye de grosses sommes d’argent pour être toujours « au top » sur tel ou tel mot clé, il n’y aura aucune influence dans les résultats naturels. Et Heureusement d’ailleurs !

3) Comment on référence naturellement un site ?

Indexation des pages d’un site

Dès lors que votre site est présent sur les moteurs, on dit qu’il est « indexé ». Parfois les propriétaires de sites se plaignent de ne « pas trouver leur site sur le web ».

Le cas des tout nouveaux sites

Sachez qu’il existe des techniques pour indiquer à Google que vous avez mis en ligne votre site avec des pages très intéressantes (par ex constituer un sitemap). Sachez aussi qu’il faut parfois plusieurs jours pour qu’une page soit indexée (le temps que les robots du moteur de recherche passent sur votre site).

Le cas de site plus anciens

Comme nous l’avons évoqué plus haut, une fois indexé, votre site est noyé dans une masse d’information. Si pour vous être bien visible sur le web est important, il faudra alors mettre en place une stratégie SEO.

Les 3 piliers du SEO

Pour être bien référencé, les acteurs professionnels de l’univers SEO s’accordent à penser qu’il existe 3 piliers importants et interdépendants.

  1. L’optimisation technique: en référencement naturel, le site web est analysé par des robots qui viennent « crawler » (c’est-à-dire visiter l’ensemble de votre site). Il faut donc qu’ils soient capables d’y accéder, de le lire et de bien comprendre de quoi il traite. Pour cela, il y a plusieurs bonnes pratiques à mettre en place et un certain nombre de techniques à éviter. C’est une partie assez technique qui demande à avoir des connaissances en langage et code.
  2. Les contenus: je dirai même « les contenus de qualité ». Sans contenus (textes, images etc) un moteur de recherche ne peut pas référencer votre site. Google sait très bien détecter (par le biais de ses algorithmes en particulier) si un site est « intéressant » pour les internautes via des critères de qualité. En ayant connaissance de ces critères et en travaillant bien le contenu de ses textes, on peut mettre toutes les chances de son côté pour référencer au mieux des pages de son site.
  3. La popularité : troisième pilier pour le bon référencement de son site, la popularité englobe tous les liens provenant de sites tiers qui pointent vers le vôtre. Le nombre de liens externes est un des principaux critères de classement pour Google. Mais attention, il s’agira d’indexer des liens de qualité plutôt que de jouer sur la quantité !

Ces 3 notions sont très importantes pour le SEO. Elles feront l’objet de prochains articles où je rentrerai plus dans les détails.

4) Les algorithmes de Google

Qu’est-ce qu’un algorithme SEO ?

C’est tout simplement un critère de qualité défini par Google. Une sorte de règle de jeu… Il faut savoir qu’il n’existe pas 1 mais près de 200 critères qui forment l’algorithme. Vous pouvez ainsi imaginer de longues chaînes de chiffres et de formules hyper complexes qui vont venir régir le paysage digital.
Via son algorithme, on peut d’ailleurs aisément affirmer que c’est Google qui fait la pluie et le beau temps sur le web !

Des critères changeants

C’est là où le bât blesse : Google change souvent son algorithme via de régulières mises à jour (19 depuis 2011 pour vous donner une idée). Les principales raisons à cela sont :
– Plus de sécurité (comme le protocole https sorti en 2014)
– Améliorer l’expérience utilisateur (comme favoriser les sites dont la vitesse de chargement est rapide ou ceux qui bénéficient d’une visibilité sur tout type d’écran…)
– Faire la chasse aux mauvaises pratiques (par ex le sur-abus de mots clé ou trop de publicités…)

Il est donc primordial de se tenir informé des mises à jour et de tenir compte des critères qui ont été réévalués. Parfois des ajustements techniques ou de formes sont à prévoir, ou encore de nouveaux critères à considérer et à mettre en place. Un professionnel peut tout à fait effectuer un audit SEO pour optimiser votre site, et in fine, participer à un meilleur référencement de ce dernier.

5) L’importance des mots clés

Qu’est-ce qu’un mot clé ?

Il s’agit du mot ou du groupe de mots que vous tapez quand vous cherchez de l’information sur Google. Par ex, vous souhaitez envoyer des fleurs. Vous saisissez « livraison de fleurs ». Vont apparaitre plusieurs liens : ce sont des sites qui ont choisis de se positionner sur cet ensemble de mots clés. En somme, les mots clés correspondent aux requêtes que saisissent les internautes dans la barre de recherche de Google. Pourquoi sont-ils si importants ? Tout simplement parce qu’on part du constat qu’à partir du moment où vous les tapez, c’est que vous y mettez l’intention d’obtenir une information précise. Donc une information clé !

Le nerf de la guerre

50% des clics vont sur les 3 premiers résultats naturels… Et 75% des internautes ne cliquent jamais au-delà de la première page de résultat même s’ils visitent la deuxième, la troisième… page !

Vous l’avez compris : l’intérêt pour travailler efficacement son référencement naturel est de bien déterminer les mots clés recherchés par vos potentiels visiteurs. Il est évident que plus le mot clé est générique, comme par ex « aromathérapie » plus il sera difficile de se positionner dans les premiers résultats. En revanche, il est plus probable d’avoir un positionnement plus correct sur une expression clé telle que « aromathérapie pour bébé » …

Les typologies de mots clés

– Les mots clés génériques : ils désignent des mots, ou un groupe de 2-3 mots maxi, qui renvoient à des univers très larges. Comme par ex le mot « aromathérapie ». Pour cela Google va remuer une très grande quantité de résultats comme en témoigne la capture ci-dessus. On peut en déduire que ce mot clé au large spectre va apporter un trafic très important car c’est un mot clé très souvent saisi. En revanche, ce dernier apportera un trafic peu qualifié.

– Les mots clés prioritaires : ce sont des mots clés (2-3 mots) qui concernent directement votre activité et votre marché. Ils ont donc un rapport très étroit avec les produits ou les services que vous proposez. Par ex : « Huile essentielle eucalyptus » si vous vendez des huiles ou « Aromathérapeute à Bordeaux » si vous exercez à Bordeaux.

– Les mots clés « longue traîne » : dans le domaine du SEO, on désigne par « longue traîne » les mots clés qui sont peu recherchés et attirent de facto peu de visiteurs. Ils sont souvent composés d’un mot clé générique ou prioritaire suivis de mots qui viennent préciser la demande. On peut arriver parfois à des mots clés longue traîne composés d’une série de plusieurs mots. Prenons comme ex « aromathérapie pour soin des ongles jaunis ». Cependant, ce type de mot clé n’est pas à bannir, bien au contraire : même s’ils n’attirent pas beaucoup de visiteurs, ces derniers seront beaucoup plus qualifiés car la requête est très précise.

50% des recherches contiennent 4 mots ou plus

Les mots clés locaux : comme son nom l’indique, ce type de mots clés est associé à une ville, une région ou un pays par exemple, que l’on va cibler pour booster son référencement. Par ex : « aromathérapeute à Bordeaux ». On se doute bien qu’il n’y aura pas un grand volume de recherche à Paris ou à Lyon…

Vous remarquerez que certains mots clés se retrouvent dans les mêmes catégories. Un mot clé prioritaire peut être aussi un mot clé local par ex. Bien définir ses mots clés fait partie de la stratégie de base en référencement naturel.

Cet article avait pour but de vous familiariser avec la notion de référencement naturel. On a pu voir qu’en tenant compte des mises à jour de l’algorithme Google et des fondamentaux techniques ou de forme du SEO, on peut ainsi optimiser son site dans le but d’attirer plus de visiteurs. J’espère que cet article vous aura aidé à mieux comprendre ce qu’est le SEO.
Si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire. J’y répondrai avec plaisir !

À propos de l'Auteur

Je suis Emmanuelle, créatrice du site Abondance Communication dédié à l’accompagnement en communication pour les thérapeutes et professionnels du mieux-être. 

4 plusieurs commentaires

  1. Bonjour.
    Faut il multiplier les mots clés dans le seo, ou bien plutôt privilégier peu de mots tres cibles…
    Merci pour cet article très intéressant, j’attend les autres avec impatience.

    • Bonjour Jany, merci pour votre commentaire pertinent.
      Je vais tenter une réponse claire et courte car il y aurait beaucoup à dire sur le sujet !
      Tout dépend de ce que vous entendez par multiplier. S’il s’agit de mettre, par ex, plusieurs mots clés à la suite, ou plusieurs fois et de manière répétées dans un article ou dans un titre : Google le détectera (il sait détecter quand un mot ou un groupe de mot a une occurrence élevée) et considérera ce dernier comme du spam – c’est à dire une tentative de mettre une multitude de mots clés dans le but de mieux indexer votre URL d’une manière « forcée ». Et ça il déteste, et votre URL aura peu de chance de bien se positionner.
      Google veut de la qualité. La bonne pratique est donc de rédiger un contenu de qualité : c’est à dire un contenu qui va répondre à un réel besoin du visiteur. Quand vous écrivez sur un sujet qui vous passionne ou que vous maîtrisez bien, vous placez naturellement les mots clés. Continuez ainsi. Dans un prochain article, je vous expliquerai où placer vos mots clés si vous souhaitez optimiser votre rédactionnel pour le SEO. Car la qualité c’est bien mais avec un peu de technique c’est encore mieux ! Bonne journée à vous, Emmanuelle

  2. Merci Emmanuelle pour cet article tres utile ainsi que le précédent qui nous conseillait comment bien choisir son prestataire pour créer son site internet.
    J’ai vu que j’avais fait le bon choix dans cette première étape. Par contre le référencement est plus subtiil.
    Je vais suivre vos prochaines publications

    • Merci à vous Myriem. Je m’efforce d’écrire des articles accessibles, et parfois ce n’est pas évident quand il s’agit de rentrer dans des aspects plus « techniques ». C’est le cas pour le référencement naturel par ex. La notion de subtilité que vous relevez concernant le SEO est tout à fait exacte dans le sens ou il est propre à chaque site internet. Mes articles sont « vulgarisés » mais j’essaye d’être la plus concise et de donner des pistes pratiques pour tout le monde. Si je devais écrire correctement sur le référencement naturel, mes articles seraient tous différents car il y a autant de contraintes, de subtilités (!) et de besoins que de sites…
      Merci pour votre suivi ! Vous pouvez aussi me retrouver sur ma page facebook et mon site : Abondance Communication. Emmanuelle

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Comment poser un cadre thérapeutique sérieux et sécurisant ?

L’efficacité des thérapies alternatives dépend énormément de la capacité du professionnel à ...