Accueil / Coaching / Activité libérale: comment vaincre la procrastination

Activité libérale: comment vaincre la procrastination

Vous êtes à votre compte. Vous n’avez pas de patron pour vous dire ce que vous devez faire … ah ! liberté chérie … mais avec cette liberté peut venir un problème insidieux : la procrastination. Vous remettez toujours à plus tard ce que vous devez faire en laissant des tâches sans importance vous éloigner de l’essentiel … et vous vivez toute la journée avec ce sentiment désagréable teinté d’angoisse et de culpabilité. Il existe de nombreuses techniques efficaces pour cesser de procrastiner. Je vous en livre 10 parmi lesquelles vous devriez trouver celle qui vous correspond le mieux. Alors … ne remettez pas la lecture de cet article à demain !

1 – Faire une to do liste

C’est le classique parmi les classiques mais qui peut se révéler redoutablement efficace. Personnellement je ne peux pas m’en passer. Ecrire noir sur blanc les tâches à réaliser est un excellent moyen de se libérer l’esprit, de faire baisser son angoisse et de faciliter le passage à l’action !

Vous pourrez compléter l’approche to do liste avec la méthodologie GTD: Getting Things Done qui est un best seller de productivité « sans stress ». Elle apporte plusieurs sophistications à l’approche to do liste. Ci-dessous quelques éléments structurants :

  • Vous réalisez toute de suite sans les noter les tâches nécessitant moins de 2 minutes afin de ne pas encombrer votre esprit et votre liste
  • Dans le choix des actions que vous réalisez, vous prenez en compte les 4 critères ci-dessous:
    • Contexte: l’endroit où l’on se trouve, les outils disponibles, les limites et possibilités de l’environnement.
    • Temps disponible: le temps libre avant la prochaine obligation, le temps estimé de la réalisation de chaque prochaine action listée.
    • Énergie physique et mentale: l’énergie dont on dispose, et les actions qui s’accordent à cette vigueur.
    • Priorité: pour les différentes actions réalisables au vu des trois critères précédents, laquelle a le plus d’importance.

Bémol : cette approche requiert beaucoup de rigueur …

2 – Essayez l’hypnose

L’hypnose peut très bien fonctionner pour diminuer votre tendance à procrastiner. Il ne vous reste plus qu’à trouver un bon thérapeute 😉

3 – Chassez les sources de distraction

N’hésitez pas à éteindre votre téléphone, à fermer certaines fenêtres de votre ordinateur … minimisez les risques de distraction qui peuvent devenir autant de prétextes pour ne pas agir.

4 – Visualisez

Les athlètes le font car nous sommes plus efficaces et moins stressés quand nous devons réaliser une tâche que nous avons déjà visualisée.

5 – Faite le bilan de votre non action

Très pragmatiquement, si vous n’agissez pas c’est que vous tirez un bénéfice supérieur dans la non action que dans l’action.

Prenez donc le temps de lister concrètement ce que vous perdez à ne pas agir immédiatement et ce que vous gagneriez à le faire.

6 – Vaincre la peur de l’échec : il n’y a pas d’échec, il n’y a que des apprentissages

Devenez curieux de ce que vous allez apprendre en passant à l’action, même si vous n’atteignez pas tout de suite votre objectif. « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Quand on interrogeait Edison sur ses milliers de tentatives échouées d’améliorer l’ampoule électrique il répondait qu’il n’avait pas échoué, mais qu’il avait simplement trouvé des milliers de façons de ne pas inventer l’ampoule électrique !

7 – Transformez la montagne en caillou

Ne vous laissez pas paralyser par l’ampleur de la tâche. Toute ascension d’un sommet commence par un pas. En faisant quotidiennement de petits pas vous serez surpris de ce que vous aurez accompli après quelques temps.

8 – Soignez vos conditions de travail

Ne négligez jamais l’impact que peuvent avoir des conditions de travail inadaptées sur la procrastination. Analysez votre environnement et demandez-vous ce qui pourrait rendre votre travail plus agréable et plus productif.

9 – Renforcez votre motivation !

Vous venez de réaliser une action même anodine ? Félicitez-vous ! L’idéal étant d’associer des mots et un geste dans un comportement qui doit devenir un rituel. Vous pouvez par exemple penser à l’action réalisée et prononcer « bravo !» en serrant le poing et en souriant. Cela ancrera cette satisfaction dans votre corps et vous poussera inconsciemment à la retrouver plus souvent, donc à passer plus souvent à l’action !

10 – Reconnectez-vous à vos valeurs

Etre connecté à ses valeurs est un facteur important de motivation intrinsèque. Prenez le temps dans la journée de penser à la raison pour laquelle c’est important pour vous de réaliser ces tâches. Par exemple si vous repoussez une inscription à une formation ou la lecture d’un livre, pensez que cela vous permettrait de devenir encore plus efficace pour mieux soigner vos patients. Dès lors vous n’agissez plus « parcequ’il le faut » mais parceque c’est important. Ce changement de perspective amplifie largement votre motivation.

Cet article vous a plu ? Vous pensez qu’il peut être utile à d’autres champions de la procrastination  ? N’hésitez pas à le partager. Faites-nous également profiter de votre expérience et de vos techniques pour vaincre la procrastination. Omyzen est VOTRE site.

Consultez aussi …

Vous devez parler en public ? Prenez connaissance des motivation intrinsèque

Les rituels du matin qui peuvent améliorer votre forme

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Comment s’habiller quand on est thérapeute alternatif ?

Les habits qu’on porte sur soi ne servent pas uniquement à nous ...