Accueil / Coaching / Guide du thérapeute alternatif : Animer une conférence

Guide du thérapeute alternatif : Animer une conférence

Vous avez lu, les 6 bonnes raisons d’animer une conférence, ça y est, vous êtes décidé à organiser votre événement, pour vous faire connaitre et développer votre patientèle ?

Ayez cependant bien en tête que :

  • L’organisation de l’évènement va vous demander du temps et de l’énergie, pour trouver le lieu, préparer votre intervention, gérer la logistique.
  • La communication ou la location de la salle peut nécessiter un petit investissement financier.
  • Votre prestation, notamment la prise de parole en public, génère du stress.

Heureusement Omyzen est là !  De l’organisation de l’évènement à la prise de parole en public, voici une trame et des astuces pour vous aider dans toutes ces étapes.

Bonne lecture et n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires avec la communauté !

1)    Déterminer la thématique et formuler le sujet :

Pour démarcher les lieux où animer, c’est plus confortable d’avoir déjà le sujet de votre intervention.

Si vous pratiquez plusieurs disciplines, sélectionnez en une seule, ou axez bien sur l’intérêt qu’il y a à les combiner.

Si votre activité est originale et peu connue, elle peut être un sujet de découverte en soi, (shiatsu équin, fasciathérapie…). Mais en général, le mieux est d’aborder votre technique thérapeutique par le biais d’un thème transversal fédérateur répondant aux préoccupations d’un public : le stress, la douleur, l’alimentation, etc… Vous pouvez aussi vous synchroniser avec un sujet d’actualité (la vaccination, les traitements pour la thyroïde, etc…) ou « de saison » (la déprime hivernale, les bonnes résolutions de rentrée, la detox printanière…)

Pour trouver l’axe d’approche, demandez-vous : Quel est le problème ? Comment ce que vous proposez peut le résoudre ? Pensez à votre auditoire : à qui ça s’adresse ?

Formulez un titre court, simple, intriguant, accrocheur.

2) Trouver le lieu et fixer la date :

En fonction de l’endroit où se trouve votre cabinet, repérez tous les lieux alentours qui accueillent déjà des conférenciers. Voici quelques idées de lieux où prospecter :

  • maison de quartier
  • mairie
  • salon (voir4 étapes pour optimiser un salon)
  • festival
  • votre cabinet
  • magasin bio
  • hôtel
  • salle de conférence
  • espace de coworking
  • en plein air (parc)
  • une soirée « café bien-être » dans un café littéraire ou un restaurant : le concept de « café-conf » se développe de plus en plus dans les grandes villes. (La passerelle à Avignon, la Gazette Café à Montpellier, le Café du Mieux-être à Toulouse…)

Pour choisir l’endroit où vous irez, pensez aux valeurs que véhiculent ce lieu, et à son standing. Le fait d’accueillir votre public dans une belle salle est un gage de sérieux, cela jouera sur le ressenti de l’auditoire. De manière pratique, veillez aussi à ce que l’emplacement soit accessible et facile à trouver, le lieu confortable (chaises, clim…). Demandez quel matériel  vous avez à disposition (connectique, paper board, micro…)

Quand ? En fonction du lieu où vous serez, cela peut être une soirée en semaine (18h, 20h). Si c’est le week-end, cela peut être en début de soirée, dans l’après-midi et pourquoi pas pour un brunch ?

 

Idées pour donner plus d’ampleur à votre évènement :

  • L’organiser avec d’autres thérapeutes pour avoir plus de contenu,
  • Inviter une personne qui a déjà de la notoriété dans votre domaine

3)    Préparer son discours :

Une fois la salle et la date calés, il va falloir rédiger votre discours. Voici quelques conseils importants :

  • Adaptez votre argumentaire au temps dont vous disposez: si vous avez 10 minutes, vous pouvez développer un point, 30 mn, deux points et 45 mn 3 points. En sachant que le temps de concentration d’une personne qui écoute passivement serait de 12 minutes.
  • Soignez l’introduction: comme souvent, tout se joue dans la manière de débuter. Il a été montré que le jugement d’un auditoire se fait dans les 10 premières secondes d’élocution. Il est donc primordial de peaufiner votre entrée en matière. La première accroche doit être simple et courte, intrigante et inattendue. le but est d’attiser la curiosité. Voici quelques idées pour amorcer votre discours :
    • Commencer avec une citation célèbre (donner le nom de l’auteur en deuxième)
    • Donner un chiffre, une statistique concernant le sujet
    • Énoncer un fait choquant, quelque chose qui implique et touche personnellement
    • Briser une idée pré conçue
    • Faire une démonstration en amenant objet bizarre
    • Poser une question drôle ou mystérieuse
    • Faire l’éloge de quelqu’un puis le tourner en dérision
  • Structurez votre discours : énoncez le plan de votre intervention en mettant l’accent sur le bénéfice que la personne va retirer de ce que vous allez lui dire
  • Au cours de votre développement, ne vous perdez pas dans les détails mais illustrez vos propos d’exemples pratiques et de métaphores. L’utilisation d’images permet de parler à la partie droite du cerveau.
  • Soignez la conclusion: Synthétisez ce que vous venez de dire avec un bon résumé et terminez avec une phrase qui invite à venir vous consulter. La phrase de fin est importante, elle détermine l’image qu’on laisse de soi.

Une fois que vous savez en détails ce que vous allez dire, notez les phrases de début et de fin, les mots clés de la trame principale, le tout en gros caractères, sur une page A4. Ce sera votre support.

4)    Annoncer l’évènement :

En fonction de là où vous en êtes du développement de vos moyens de  communication, vous pouvez utiliser : les réseaux sociaux (création d’évènement facebook), l’emmailing, votre site, des fly et affiches, voir même une interview radio ou une vidéo youtube.

5)    Accueillir les participants :

Avant l’arrivée du public, préparez la salle : la disposition des chaises en arc de cercle invite à l’échange, l’apport de plantes vertes, d’éléments de décoration appropriés, de visuels, de livres, permet de créer une ambiance. Vous pouvez aussi mettre une musique de fond apaisante ou qui favorise la concentration. Et pourquoi pas, prévoir un petit en cas ou une boisson pour désaltérer vos invités.

Quand les participants arrivent, faites en sorte qu’ils se sentent accueillis. N’hésitez pas à aller à leur rencontre pour prendre la température, cerner leur problématique, recueillir leur témoignage ou leurs questionnements. Cela vous permettra d’adapter votre discours aux personnes qui sont là afin d’être encore plus connecté avec la salle. C’est  l’avantage de la prise de parole en temps réel !

6) Animer la conférence, règles d’or  pour gérer la parole en public :

Ce qui donnera envie aux patients de venir vous voir, c’est d’avantage la manière dont vous présenterez votre approche thérapeutique que la technique elle-même. En effet, la qualité d’animation représente 70% de l’impression laissée à l’auditoire. C’est pourquoi, il est important de savoir bien communiquer votre message. Voici plusieurs clés pour vous y aider :

Avant la conférence :

  • Laisser passer une période de temps mort entre l’écriture de votre discours et la conférence pour prendre du recul.
  • Répéter votre texte, vous pouvez le tester sur un auditoire de proches pour avoir feed-back et s’habituer à parler devant public.
  • Se projeter mentalement en se mettant à la place du participant

Pendant la conférence :

  • Pour atténuer le stress au moment de commencer votre intervention, vous pouvez mettre en place une routine, un automatisme que vous répéterez à chaque prise de parole en public, cela ancre une sphère de conscience positive dans le cerveau.
  • Juste avant de commencer à parler, attendre quelques secondes pour capter l’attention.
  • Veillez au langage du corps : évitez les postures de fermeture (croiser les mains et le bras, les poser l’une sur l’autre, mettre les mains dans le dos, dans les poches, toucher ses bijoux, ses cheveux). Au contraire,  adoptez une posture ouverte (visage dégagé, corps aligné, mains ouvertes, avant-bras en mouvement) et une gestuelle qui soutient le discours (fermer les mains pour indiquer que c’est terminé, faire  des gestes qui accompagnent une énumération, sourire pendant les phrases d’accueil, utiliser des expressions faciales renforcent le discours pour insister sur un point important)
  • Utilisez l’espace : ne pas rester statique mais au contraire, bouger (déplacements dans une bulle de 3m sur 1m) pour maintenir l’attention du public et évacuer le surplus d’énergie de votre corps.
  • Regardez votre auditoire dans les yeux : cela maintient son attention
  • Détendez l’atmosphère: les messages passent mieux avec humour, faites rire votre auditoire et il sera plus réceptif à votre discours.
  • Ne pas lire ses notes, répéter des phrases toutes faites, se détacher de son texte, faire passer de l’émotion et des informations, s’adapter à l’ambiance de la salle, au public. Le sens de ce que vous dites est plus important que le texte. Le but est de délivrer une idée, avoir les idées clefs en tête et les retranscrire avec l’énergie du moment.
  • Ouvrir un espace de discussion : après votre discours, demandez si il y a des question, offrez un temps d’échange en proposant aux personnes de partager leurs expériences.

Si vous encore êtes anxieux, lisez Parlez en public, 10 commandements contre le trac

7)    Faire émerger de l’auditoire … des patients

Le risque de ce type d’intervention, c’est que les personnes écoutent, prennent les informations, «consomment » la conférence et repartent sans qu’aucun lien réel patient/thérapeute ne se soit créé. Certes, l’évènement ne sera pas forcément tout de suite rentabilisé, il participe à l’établissement d’une réputation qui se fait sur plusieurs mois ou années. Mais il doit tout de même pouvoir déboucher sur des prises de contact et des rendez-vous.

Voici plusieurs astuces pour éviter de faire chou blanc :

  • Pendant la conférence, veillez à ne pas seulement parler de manière théorique, mais à bien mettre en avant votre pratique et vos qualités de thérapeute, avec tout ce que vous pouvez apporter lors d’une séance.
  • Gardez en tête cette question : qu’est-ce qui pourrait amener ces personnes à venir me voir ?
  • Amenez les gens à parler de leurs problèmes et de leurs besoins pour orienter votre discours et montrer en quoi votre thérapie peut les aider.
  • Laissez à disposition des fly et cartes que les personnes puissent approfondir en allant voir votre site ou votre page, et qu’ils aient moyen de vous contacter plus tard.
  • Laissez à disposition une feuille où les participants pourront laisser leurs coordonnées pour recevoir vos annonces, newsletter, actualité.
  • L’issue de la conférence est un moment crucial. Invitez les personnes à venir vous rencontrer personnellement pour faire connaissance et discuter de leurs besoins.
  • Gardez votre agenda à portée de main pour que la discussion puisse facilement déboucher sur une prise de rendez-vous.

Voilà, vous avez toutes les clefs pour animer votre première conférence !

Partager avec nous via le forum ou les commentaires en bas de l’article.

Consultez aussi les 3 précédant guides du thérapeute alternatif :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lisez aussi

Témoignage : Sabrina Gobet, coach holistique

Merci de vous présenter en 4 à 5 lignes Bonjour, je suis ...